Une formation professionnel pour devenir costumier

Actualités

En France et partout dans le monde, le costume figure parmi les vêtements d’apparat au théâtre et au cinéma. Cet habit démontre le BCBG d’un vrai gentleman en tout cas. Il faudrait notifier que le costume démontre le personnage de chaque époque. Du croquis aux retouches finales, le costumier est présent à chaque étape de la création des habits de scène, dont principalement le costume.

4755005_costumier.jpg

Acceder à votre formation intégralement financée par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

Si telle est la valeur d’un costume, le costumier en est le principal créateur. C’est un spécialiste de la couture qui travaille à partir de la conception jusqu’à la finition complète des habits pour le spectacle ou dans le milieu de l’audio-visuel. Les habits comme les costumes sont indispensables pour mettre en valeur et estimer les personnages, dont spécifiquement les acteurs et les comédiens répondant ainsi aux besoins de toute mise en scène.

Le principal rôle d’un costumier

Costumier ou costumier-habilleur, ce technicien spécifique accomplit de multiples responsabilités au quotidien. Son rôle principal est la création des costumes pour les gens du théâtre ou du cinéma. Ses recherches doivent faire correspondre les habits créés suivant les attentes du réalisateur. A cet effet, le costumier soumet les premières ébauches de costume.

Une fois que les ébauches sont validées par le client, il déterminera les coupes et la prise des mesures des comédiens. Le choix des tissus utilisés se fixe suivant sa qualité pour arriver à confectionner des créations originales. Le costumier travaille en fonction du budget alloué. Des fois, ses engagements peuvent être pour la fabrication complète des costumes ou pour avoir recours uniquement à la location des costumes auprès de professionnels du domaine.

Les principales qualités requises pour adopter le métier de costumier

D’emblée, il faudra confirmer que le costumier doit être un artisan d’art et un styliste du spectacle. L’habilité de ses mains se complète avec un sens de l’esthétique. Le costumier est passionné par la couture et la confection des costumes. De ce fait, le costumier est censé être créatif et respecter les attentes du metteur en scène ou le réalisateur. La qualité principale d’un costumier se base surtout sur sa capacité d’adaptation à toutes les situations. Comme tout travailleur, le costumier peut être amené à travailler sous pression et il doit ainsi savoir gérer son stress pour être disponible. Le travail du costumier se réalise avec minutie et beaucoup de patience. Travaillant avec toute une équipe, il dispose d’un sens relationnel et un esprit d’équipe.

Devenir costumier, ce n’est pas uniquement par passion. Le costumier doit bien sûr avoir des compétences pour la connaissance des matières à utiliser et des techniques de stylisme et de modélisme. Ses travaux commenceront par des ébauches en dessin sur le papier, avant de les présenter auprès des intéressés. Il lui faudra maîtriser les dernières nouveautés et les principales tendances de confection. Quant au côté logistique, le costumier joue le rôle de superviseur des transports des costumes et assurer les essayages. Le budget octroyé pour la confection des habits devra être bien respecté.

Un bon sens de l’organisation est très important dans ce métier. Le costumier doit savoir gérer les priorités et son planning.

Une formation pour maîtriser le métier

Particulièrement, d’importantes connaissances en design de mode et en couture forment les premières obligations pour le métier de costumier. Cette profession demande au minimum un diplôme de niveau bac+2. Il est ainsi recommandé aux jeunes qui veulent s’y mettre, de suivre des études dans le milieu de la mode dès la sortie du collège.

Pour le CAP Métiers de la mode en vêtements flous, la formation se déroule en deux ans, tandis que le Bac professionnel Métiers de la mode – vêtements, se finalise en trois ans. Mais il faudra confirmer que de nombreux débouchés de la mode et du prêt-à-porter à la haute couture sont nombreux après ces formations..

Mais il est fortement recommandé de poursuivre les études après ces niveaux.

Les études à effectuer pour décrocher le métier de costumier

Les titulaires du CAP peuvent continuer avec un DTMS (Diplôme de technicien des métiers du spectacle) options techniques de l’habillage avec une période de formation de deux ans. Après le collège, un Bac STD2A ou les Sciences et technologies du design et des arts appliqués peuvent être suivi. Avec un bac général, il est possible d’accéder aux formations de costumier. Mais une mise à niveau en arts appliqués ou une MANAA occasionne beaucoup plus de chances de s’intégrer aux parcours.

Plusieurs écoles en France proposent des parcours spécialisés dans les métiers du spectacle . Avec un niveau bac+3, l’apprenant peut obtenir les diplômes suivants :

  • Diplôme des Métiers d’Art costumier-réalisateur avec une formation de deux ans
  • DNMADE mention spectacle ou costumier avec une formation de trois ans
  • Diplôme de scénographie costumes de l’ESAD avec une formation de trois ans.

Avec le niveau bac + 5, l’apprenant peut viser le diplôme e de l’ENSATT, parcours Atelier costume ou Conception costume avec une formation de trois ans.

La formation continue requise pour devenir costumier

Une reconversion professionnelle vers le métier de costumier est conditionnée par plusieurs critères. Etre un passionné de mode, de couture et de costumes est l’élément principal pour exercer le métier du spectacle.

Dans la cadre d’une reconversion, plusieurs formations courtes de costumier sont disponibles, telles que :

  • Le FCIL Rénovation et entretien des costumes de théâtre pour une année de formation à Nogent-sur-Marne.
  • Le FCIL Costumes du spectacle dont la formation demande une année à La-Roche-sur-Yon.

Ces formations courtes répondent à un besoin local et pour fournir plus de compétences dans un domaine spécifique. Ces formations sont sanctionnées par un diplôme de niveau IV, équivalent au bac.

Le centre de formation professionnelle aux techniques du spectacle (CFPTS) offre une qualifiante en fabrication et réalisation d’accessoires. La formation est très courte et ne demande que 24 semaines de préparation. De ce fait, elle conviendra particulièrement en cas de reconversion et sans oublier son éligibilité auprès du CPF.

Les personnes sensibilisées au milieu du spectacle qui souhaitent travailler dans ce secteur sont nombreuses. À la sortie de la formation, l’étudiant recevra un CAP Accesoiriste réalisateur. Parmi les métiers d’art à Paris, un centre de formation propose une formation pour obtenir le titre de niveau III Costumier de spectacle vivant. Néanmoins, la présentation d’un diplôme dans les métiers de la mode comme le CAP est demandée pour l’accès.

Dernières actualités

Recherche

Catégories

  • Actualités [574]
  • Management [58]
  • Langues étrangères [16]
  • Informatique [5]
  • Bureautique [4]
  • Création d'entreprise [3]
  • PAO [2]