Les différentes procédures appliquées par le CPF de transition

Actualités

Chaque année et surtout pendant les premiers mois, les salariés de tous les secteurs sont nombreux à vouloir effectuer une reconversion professionnelle. Le CPF de transition est ainsi établi à l’attention des concernés, avec les procédures à suivre pour ce type d’ambition. Le document permet de connaître les rouages du CPF de transition. Par ailleurs le dispositif explique de long et en large, les obligations requises pour accroître la probabilité de réussite pour ce point.

7486252_transition.jpg

Acceder à votre formation intégralement financée par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

Le changement de métier et la reconversion professionnelle

Fonctionnement du CPF de transition pro pour les CDD, CDI et intérimaires

Dans tous les domaines de travail, les employés qui sont attirés par un changement de métier ou de profession se multiplient de plus en plus chaque année. Il existe également des employés qui  adoptent la continuité. Il n’est pas rare de constater un expert SEO qui souhaite devenir un Chef de Projet Digital. Son atout s’appuie sur ses expériences professionnelles. D’autres choisissent de changer absolument de secteur d’activités. Par ailleurs, il est possible de rencontrer un expert web avec une nouvelle carrière auprès de la restauration.

Dans tous les cas et pour tout métier, il est nécessaire de se former et acquérir ainsi des compétences nécessaires pour exercer avec efficacité le nouveau métier souhaité. Mais il n’est pas question de perdre ou de négliger l’expérience professionnelle acquise jusqu’alors.

Ce projet de transition professionnelle attire donc de plus en plus de salariés. Ces derniers sont convaincus que les évolutions ou les changements sont toujours nécessaires pour sécuriser le parcours professionnel. Les salariés ne sont pas les seuls à être intéressés par le changement de métier. Les autorités publiques le sont toutes pour autant. La preuve c’est qu’elles ont travaillé pour initier un dispositif d’accompagnement des changements avec le CPF de transition.

Le CPF de transition, un dispositif d’accompagnement initié pour assurer l’avenir

Je bénéficie d'un CPF de transition | Oriane

Le compte Personnel de Formation (CPF) de chaque actif est annuellement alimenté en Euros. Ce versement se fait suivant le travail effectif accompli. Le cumul des droits sur le CPF peut être mobilisé afin de financer un projet de formation en continu durant la vie professionnelle du titulaire. De son côté, l’objectif du CPF de transition est l’accompagnement des salariés qui veulent adopter une reconversion au niveau du métier.

Pour assurer le financement total ou partiel d’une formation par le CPF de transition, le salarié sera appelé à se conformer aux quatre points ci-après :

  • Choisir une formation certifiant ou diplômant, avec un titre inscrit au RNCP,
  • Présenter un projet harmonieux et adéquat. Il faut sous-entendre que l’objectif du CPF de transition est de permettre d’obtenir un emploi différent de celui occupé.
  • Garantir la réussite du projet avec la capacité à se mobiliser et celle de réussir

Le parcours d’une demande de CPF de transition

Le projet de transition professionnelle (PTP) - CPF de transition

La demande du salarié sera soumise auprès de la Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale (CPIR) de son domicile. En premier lieu, le dossier sera principalement composé du projet de reconversion. Deux autres documents seront inclus à la demande pour instruire la demande. Le devis de la formation souhaité par l’actif sera détaillé pour déterminer de sa pertinence et de sa cohérence. Une fois que le dossier est accepté, le salarié devra apporter les justificatifs nécessaires pour le financement à travers le CPF de Transition si le cumul des droits n’était pas suffisant.

II sera nécessaire d’ajouter au dossier, le positionnement préalable. Ce processus sera réalisé par le centre de formation choisi par l’apprenant et sera entièrement à titre gratuit. Le principe se base sur l’évaluation des acquis professionnels du candidat pour lui permettre de s’adapter à la formation souhaitée. Un salarié, maitrisant une partie des compétences abordées par la formation, pourra voir la durée de cette dernière réduite.

Bien que la formation se présente sous plusieurs systèmes d’évaluation avec l’oral, l’écrit, le QCM et l’entretien, le positionnement se fait toujours avec une démarche courte qui dure moins d’une heure. Il ne s’agit pas d’un bilan de compétences.