La VAE, condition requise pour optimiser son parcours professionnel

Actualités

Outre les activités de formation traditionnelles, il s’avère important que tout actif valide également, les connaissances et compétences acquises au cours de ses multiples activités professionnelles. Spécifiquement la Validation des Acquis de l’Expérience ou VAE est l’outil requis pour traduire ces acquis par l’obtention d’une certification professionnelle largement reconnue.

5985159_vae.jpg

Acceder à votre formation intégralement financée par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

La reconversion professionnelle, un objectif pour les salariés et les demandeurs d’emploi

Réforme de la formation : qu'est-ce que la VAE et quels sont les  changements apportés par le nouveau décret ? - Digiformag

La reconversion figure de plus en plus au niveau des actifs. A titre de preuve, cette tendance a augmenté depuis le début de la crise sanitaire en France. Si certains domaines d’activité ont été victimes de la crise sanitaire, d’autres en sont sortis indemne.  Néanmoins, l’apparition de certaines nouvelles compétences a généralement eu lieu dans le domaine dans le domaine du numérique et de l’informatique.

Pour percevoir un meilleur avenir dans une vie professionnelle, il est recommandé de tenir compte de sa situation professionnelle actuelle. De nombreux actifs confirment qu’avec l’état actuel de la profession, une formation s’avère souvent obligatoire.

De ce fait, la reconversion professionnelle se présente comme une priorité conformément aux chiffres répondant au bilan des compétences. Si le financement d’une formation a été octroyé en 2020 par le CPF, seulement 33.000 ont été enregistrés en 2019.

La validation des acquis de l’expérience (VAE) comme base de la reconversion

La formation et les activités professionnelles d’un actif se présentent comme les outils nécessaires pour le renforcement des compétences et des connaissances pour chaque actif. La validation des acquis devient la meilleure manière d’attester la montée en compétences. Il faudrait comprendre que l’insertion professionnelle est conditionnée par une formation initiale et continue. Pour l’employeur, ce système démontre réellement le niveau de qualification réelle de chacun de ses collaborateurs.

La formation professionnelle démontre une bonne base pour toute la vie professionnelle. Dans le cas où ces acquis avec les expériences professionnelles ne sont pas officiellement reconnus, il est conseillé de demander la V.A.E. Par ailleurs, la Validation des Acquis Professionnels ou VAP démontre l’effectivité d’une véritable action de formation professionnelle continue.

Ces deux principes sont sanctionnés par une certification ou un diplôme. L’adoption d’un VAE consiste à valider les acquis et permet d’avoir un certificat de qualification professionnelle (CQP), inscrit au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles). Ce principe constitue normalement une officialisation reconnue du développement des compétences.

La validation des compétences avec le CPF et d’autres financements

S'engager dans un parcours VAE | defi-metiers.fr

Les activités peuvent confirmer les actions de formation requises pour une VAE. Tout dossier s’y afférant doit être encadré légalement en France. Le parcours de formation nécessite une forte mobilisation personnelle pour un temps assez long avant de se présenter devant un jury VAE.

L’obtention de la certification relative demande également un coût. A cet effet, la prise en charge financière est requise. Pôle Emploi ou le Conservatoire National des arts et Métiers (CNAM) et même d’autres organismes financiers comme le CPF ou le CPFT, peuvent librement procéder au financement d’une demande de validation. Le financement peut être pour la totalité ou une partie de la validation.

La procédure de validation d’un dossier VAE

La VAE : validation des acquis de l'expérience | ESIEE-IT

Le principe adopté pour la soumission d’un dossier de validation des acquis de l’expérience demande une longue préparation. Il est préconisé de retrouver les informations générales sur le site officiel du gouvernement consacré à la VAE. Néanmoins, il est toujours préconisé de se faire assister par un  certificateur reconnu spécialisé conformément à la certification souhaitée. Pour information, l’Institut F2I notamment pour les compétences informatiques figure parmi les meilleurs.

Les actifs pouvant demander une VAE

Pour un actif, les conditions requises pour demander une VAE se basent principalement par la justification d’une année d’expérience en continu ou non. Aussi, 1607 heures seront demandées pour une demande de validation auprès d’un organisme certificateur.

Bien avant que le Jury de validation officialise sa décision, six à douze mois peuvent s’écouler. Dans des situations spécifiques, l’actif peut bénéficier d’un congé individuel VAE de 24 heures.

Les grandes étapes à suivre pour une VAE

Validation des Acquis de l'Expérience | VAE

La soumission d’un dossier VAE sera acceptée suivant les conditions de recevabilité de la demande. Le principe devra se conformer aux étapes suivantes :

  1. Au niveau de la préparation du dossier, une liste des expériences professionnelles et leur traduction en connaissances et compétences seront établies. Il s’agit d’une véritable enquête qui demande un investissement personnel important. Sans être obligatoire, l’actif peut demander un accompagnement VAE.
  2. Le passage devant le jury peut comporter un entretien de validation et  une mise en situation professionnelle. Le jury peut se prononcer pour une validation totale. Dans ce cas, le jury délivre la certification ainsi que le diplôme visé si nécessaire. Il peut également statuer pour une validation partielle ou tout simplement pour un rejet de la demande.