La formation professionnelle pour devenir maçon

Actualités

On qualifie par « maçon », le technicien qui intervient en premier lieu sur un chantier dans le cadre de la construction de bâtiment ou d’autres travaux identiques. Il dispose d’une spécialisation en construction et peut même disposer d’une expertise dans plusieurs cas. Le maçon connaît les techniques nécessaires pour la construction de murs, de bâtiments, ou d’ouvrages artistiques. Il saura travailler sur tout type d’ouvrage, comme une maison individuelle, un immeuble ou un bâtiment industriel. Mais ses aptitudes ne doivent pas uniquement se cantonner à ce type de construction. Il peut également participer à la rénovation ou à l’entretien d’ouvrages existants.

4964734_macon.jpg

Acceder à votre formation intégralement financée par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

La définition du métier de maçon est très large

Il pourrait être contacté pour les conditions d’un chantier, que ce dernier soit traditionnel ou industriel. Toutefois, le maçon travaille avec d’autres corps de métiers du bâtiment comme le charpentier ou le couvreur. Il peut travailler pour son propre compte ou travailler en entreprise. Il faut cependant reconnaître que la maçonnerie est un métier physique.

Néanmoins, avec les évolutions techniques et technologiques actuelles, il n’y a plus guère d’efforts physiques dans l’accomplissement du métier de maçon. Toutefois, une formation devra être régulièrement suivie tout au long de la carrière, pour ne pas se laisser dépasser au niveau technique. Des compétences peuvent également être acquises pour se reconvertir.

Les formations professionnelles pour devenir maçon

Les formations peuvent se faire en autodidacte pour confirmer une reconversion professionnelle. Mais ces programmes nécessitent une détermination et confiance en soi. Suivre une formation maçon résulte à l’accès aux multiples demandes des particuliers comme des entreprises. Les formations maçons enchaînent de nombreuses compétences techniques indispensables pour exercer ce métier.

Toute formation pour devenir un maçon commence toujours par des pratiques. Il s’agit de comprendre et de maîtriser principalement les bases du métier avec les points suivants :

  •  réaliser la couverture des combles,
  • réaliser des enduits et des éléments de finition,
  • réaliser des ouvrages en béton armé de coffrages ou encore faire des dallages et des planchers.

La formation peut également intégrer le développement durable associant la maçonnerie avec le respect des normes environnementales. La meilleure manière de suivre la formation est d’être confirmé durant une période déterminée en entreprise. Ce programme permettra de tester en conditions réelles les acquis.

Comment devenir un vrai professionnel de la construction d’ouvrages ? 

Pour cet objectif, il faudra opter pour un cursus en alternance, avec un CFA ou en disposant d’un titre professionnel. A titre d’information, d’autres formations plus courtes assureront  en quelques jours des compétences plus spécifiques.

Les compétences requises pour le métier de maçon

A ce titre, le niveau Bac est suffisant même s’il peut être accessible par tous. Toutefois, il s’avère nécessaire de confirmer que le métier demande une excellente condition physique. Cette condition est similaire pour tous les métiers du Bâtiment. Travailler en chantier requiert la position debout toute la journée. Il sera également requis de porter de lourds matériaux. Le maçon devra s’adapter aux conditions peu confortables de travail en extérieur. Un maçon doit être très bien organisé et disposer d’une grande rigueur. Chef de chantier, il saura exactement se comporter comme un chef d’équipe qui ne doit pas laisser sa place au hasard. Tout le programme sera réalisé avec précision et dans le respect des règles et des normes de sécurité et de la signalisation spécifique au chantier.

Généralement, un maçon doit disposer des compétences techniques très développées pour réussir à mener à bien son métier. Les formations en alternance pour devenir maçon permettront d’apprendre les rouages du métier en toute sécurité, comme la réalisation d’enduits, ou la mise en place de dallages ou de revêtements. Il en sera de même pour le programme de formation en couverture des combles.

Si le maçon opte de monter sa propre structure, il lui sera nécessaire de développer avec des formations spécifiques, un esprit entrepreneurial ainsi que l’importance du travail en équipe et son sens de l’organisation. L’objectif d’une formation maçon est l’acquisition des compétences techniques et générales pour mieux maîtriser son métier en tant qu’artisan.

Les procédures de formation ainsi que son financement

Par les temps actuels, de multiples formations apparaissent pour le métier de maçon. Ces formations sont axées vers une reconversion dans le secteur du bâtiment à titre d’exemple. Le diplôme de CAP maçon permettra à un jeune apprenant d’avoir accès à l’emploi. Le passage par un CFA peut également se faire en alternance. Mais les cours suivis peuvent résulter vers une formation professionnelle pour l’obtention d’un titre professionnel.

Dans le cadre d’une reconversion et de son éligibilité par le CPF, la formation pourrait être partiellement prise en charge par le CPF. A ce titre, il faudrait se renseigner auprès de Pôle Emploi pour d’éventuels financements complémentaires. Mais l’entreprise pourrait également proposer des formations pour compléter les compétences actuelles de son employé pour une éventuelle amélioration de son travail.