Devenir pompier grâce au CPF

Actualités

Partout en France, les statistiques démontrent qu’environ 300.000 pompiers travaillent pour secourir des personnes et des biens, pour lutter contre les inondations et incendies. De plus en plus de reconversion professionnelle pour ce métier est enregistrée actuellement.

3729100_pompier.jpg

Acceder à votre formation intégralement financée par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

Les missions d’un pompier

Un pompier s’active dans de différentes situations dans la vie quotidienne. Il peut procéder à des sauvetages des personnes victimes des incidents domestiques comme les fuites de gaz, brûlures, et même dans certains cas pour la noyade. Le pompier intervient également sur la voie publique quand il s’agit de procéder à des sauvetages causés par les catastrophes naturelles ou les accidents de la circulation.

Le métier d’un pompier se présente sous des conditions difficiles et pénibles et l’intervenant doit s’adapter à divers environnements nécessitant de très bonnes aptitudes sportives. Primordialement, le pompier doit savoir manier tous les matériaux d’incendie et maîtriser impérativement l’administration des gestes de premiers soins, sur place ou en ambulance.

Les différents statuts d’un pompier

Dans son exercice, le métier de pompier se présente sous trois statuts différents :

    • Les sapeurs-pompiers militaires

En France, l’effectif des sapeurs-pompiers militaires détient les 5% des nombres des pompiers. Particulièrement, 8 500 d’entre eux travaillent dans la capitale et la région parisienne pour assurer ainsi la sécurité de 7 millions de personnes. 2 400 d’entre eux exercent à Marseille où ils disposent de 11 engins nautiques.

Dans la capitale française, les sapeurs-pompiers militaires travaillent en liaison avec la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris en lien avec l’armée de terre). A Marseille, ces sauveteurs dépendent du Bataillon des marins-pompiers de Marseille et sont en lien avec la Marine nationale.

    • Les pompiers civils

Les pompiers civils représentent 95 % des effectifs. Parmi eux, on en décompte 15 % comme des pompiers professionnels et 80 % comme des pompiers volontaires. Généralement, il n’y a pas tellement de différence. Néanmoins, il faudrait retenir les points spécifiques suivants :

    • Les professionnels sont des pompiers à temps plein, fonctionnaires des collectivités territoriales,
    • Les pompiers volontaires exercent leurs missions avec un travail ou en faisant des études en parallèle. Ces derniers sont affiliés aux centres de secours communaux.

La procédure de recrutement de sapeurs-pompiers volontaires

A première vue, la majorité des recrues de sapeurs-pompiers volontaires sont âgées de moins de 25 ans. Ils disposent beaucoup de temps libres et la totalité de leur formation se fait rapidement. Mais les autres recrues peuvent avoir 40 ans et être des ingénieurs, cadres, infirmiers, instituteurs. Ces derniers recrus procèdent ainsi à un engagement et disposent d’assez de temps pour leur formation. En général, les effectifs des casernes sont surtout formés par des membres de la société civile.

 Il faudrait noter que la complémentarité de ces multiples profils occasionne surtout un effectif opérationnel. Que le pompier soit un civil ou militaire, il sera toujours soumis à une obligation de travail de 24h d’affilée lorsqu’il est de garde, pour les interventions d’urgence. La période de permanence est toujours compensée par un temps de repos équivalent.

Tout comme à l’armée, le pompier doit respecter une organisation hiérarchique gradée. Il faudrait en connaître les différents rangs comme le sapeur, le caporal, le sergent, l’adjudant et d’autres titres hiérarchiques.

Les conditions pour devenir pompier ?

A chaque professionnalisation au métier, les conditions requises sont conditionnés différemment

    •  Le sapeur-pompier militaire

Le candidat pour ce type de pompier ne demande pas de diplôme. Néanmoins, disposer d’un niveau jusqu'à bac+3 serait un atout.

Dans un premier temps, il faudra d’abord se mettre en contact avec un conseiller au Centre d'Information et de Recrutement des Forces Armées (CIRFA) le plus proche de son domicile, pour la création d’un dossier de candidature pour pouvoir passer des tests au GSE ou le Groupe des Services et des Évaluations.

    • Le sapeur-pompier professionnel

Tout candidat à ce métier doit être âgé entre 18 et 25 ans, disposé de la nationalité française et titulaire d’un diplôme de niveau 5 ou le Brevet des collèges. Ces conditions permettront de passer un concours externe à l’initiative du Sdis ou le Service départemental d’incendie et de secours de son département.

Une formation initiale sera effectuée après le recrutement.

A titre d’information, le grade de sapeur-pompier professionnel non-officier de 2ème classe permet de se présenter sans concours aux sapeurs-pompiers militaires et aux jeunes sapeurs-pompiers volontaires. Cette condition demande néanmoins 3 ans d’ancienneté et d’avoir une formation initiale validée.

    • Le pompier volontaire

Ce statut accepte tout candidat à partir de 16 ans au moins. Ces personnes doivent résider légalement en France et disposer d’un casier judiciaire vierge. En outre, le candidat devrait remplir certaines conditions d’aptitude médicale et physique. Toujours à ce titre, les titulaires d’un diplôme au moins du niveau Bac+2 peuvent accéder au grade de lieutenant. Ceux qui disposent d’un niveau de Bac+3 peuvent accéder au grade de capitaine.

Après son recrutement, le pompier volontaire doit respecter un engagement d’exercice pour une période de 5 ans par tacite reconduction. Il faudrait noter que la première année d’engagement est considérée comme probatoire.

Le recrutement se fait sur étude du dossier de candidature incluant un CV, une lettre de motivation, une copie des titres, des diplômes ou des attestations de formation qui se fera au sein du Sdis de son département. Après le recrutement, le recru devra suivre une formation initiale ainsi qu’une formation sur le terrain, en caserne.

Les perspectives d’avenir d'un pompier

Conformément à son ancienneté et par concours, tout sapeur-pompier peut accéder à une montée en grade.

Il peut se spécialiser dans différents secteurs correspondant au profil du pompier dont : plongée, alpinisme, spéléologie, les risques chimiques et biologiques, conducteur de chiens de décombres et de recherche de personnes égarées ou disparues…

Dernières actualités

Recherche

Catégories

  • Actualités [574]
  • Management [58]
  • Langues étrangères [16]
  • Informatique [5]
  • Bureautique [4]
  • Création d'entreprise [3]
  • PAO [2]