Carte vitale et compte de formation : faites gaffe aux faux messages

Actualités

Vous avez obtenu un message de l'Assurance maladie vous informant qu'un règlement était en attente de confirmation ou qu'il fallait s’acquitter les frais d'expédition pour votre nouvelle carte vitale ? Attention, vous êtes éventuellement face à une escroquerie !

9756982_compte_cpf.jpg

Acceder à votre formation intégralement financée par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

Les nouveaux systèmes d'arnaque


Les tentatives d'escroquerie peuvent être transmises par mail ou par SMS et sont généralement nombreuses. Vous avez sûrement déjà reçu un message relatif à la perte de vos droits au Compte personnel de formation (CPF) ou plus récemment d’une rétribution à approuver ou des frais d'expédition à payer pour obtenir votre nouvelle carte vitale.
 
Vous avez peut-être également reçu un mail semblant venir de la part de la Caf ou de Pôle emploi concernant le paiement de la prime de Noël. Même si l'image visuelle coïncide à celle de l'Assurance maladie, de la Caf, de Pôle emploi ou même de celle du site Service-Public.fr, faites attention, car c’est souvent un dispositif d'hameçonnage (phishing en anglais).

L'hameçonnage (phishing), qu'est-ce que c'est ?


L'hameçonnage est un procédé de fraude, actuellement habituelle sur internet, ayant pour objectif d’avoir des données personnelles et confidentielles telles que vos mots de passe ou vos informations bancaires.
 
Cela est le cas quand il s’agit d'un remboursement en attente et que vous devez remplir un formulaire ou que vous êtes invité à payer des frais d'expédition pour une nouvelle carte vitale. L'assurance maladie n'est pas la seule à connaître une usurpation d'identité, le site Service-Public.fr ou la Caf font aussi face à ce problème.
 
La Caf averti le public sur une augmentation des tentatives de phishing ou d'usurpation d'identité ces derniers jours, sur internet et les réseaux sociaux, dans la finalité est de récupérer vos données personnelles.

Comment peut-on éviter le piège ?


Pour s’assurer de la provenance du message, il faut suivre les recommandations suivantes :
- ne pas se faire confiance au logo visible sur le mail ;
- vérifier l'adresse mail de l'expéditeur. Si c’est une fraude, ce dernier n’a pas encore de nom de domaine (peut-être aperçu après le @ dans les adresses mail) ;
- ne pas confier vos informations personnelles en dehors des sites sécurisés. Que cela soit l'Assurance maladie, la Caf, Pôle emploi ou même Service-Public.fr, aucune organisme ne sollicite de communiquer des informations personnelles ou bancaires en dehors des espaces sécurisés des sites officiels ;
- examiner les procédures. L’approbation des remboursements se fait automatiquement pour l’assuré.
 
Ce genre d'escroquerie peut aussi se concrétiser avec un message vocal vous demandant de rappeler un numéro surtaxé. Il est nécessaire de vérifier le numéro officiel de l'entité sur internet avant de rappeler.

Que faire si vous êtes la proie d'une arnaque en ligne ?


Vous pouvez aviser sur la tentative d'arnaque à divers organismes suivant sa nature :
- pour indiquer un site frauduleux, il faut se rendre sur Phishing initiative ou sur le site du ministère de l'Intérieur ;
- pour signaler un mail ou un site suspect, le communiquer sur Signal Spam ;
- pour signaler un SMS, rendez-vous sur la plate-forme 33 700.
- pour prendre des informations concernant les escroqueries ou pour signaler un site internet ou un mail d’arnaqueur, un vol de coordonnées bancaires ou une tentative d'hameçonnage : il faut se rendre sur Info Escroqueries au 0 805 805 817 (appel gratuit depuis la France) du lundi au vendredi de 9h à 18h30.