L’académie en ligne vous donne accès à un éventail de formations professionnelles certifiantes financables par le CPF.

Développez vos compétences de demain.

Le formulaire ci-contre vous guidera pour avancer sur votre projet de formation et vous permettra aussi de le mettre en place rapidement.

Acceder à votre formation intégralement financée par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

L’Académie en ligne, service Français agrémenté Qualiopi vous propose un panel de formations professionnelles accessibles à tout public actif et généralement finançables via moncompteformation.gouv.

Les nombreuses formations proposées permettent d’apprendre ou se mettre à niveau dans le domaine de votre choix. Les divers apprentissages réalisés de façons ludiques et avec pédagogies conviennent à tous les niveaux de difficultés.

Ces formations permettent de vous adapter aux différentes évolutions dans tous les secteurs d’activités mais aussi vous conforter dans un secteur professionnel que vous aurez sélectionné. Notre mission est de vous aider à découvrir vos droits et vous accompagner jusqu’à l’obtention de vos certifications souhaitées, reconnues par l’état et surtout utiles à votre carrière.

241907_formation_salarie.jpg

Par quel moyen peut-on renforcer la formation des salariés ?

Actualités

L’arrivée de la crise sanitaire a eu beaucoup d’effet positif et négatif au niveau de la formation des salariés. Le secteur de la formation a fait une chute de 20 % d’après les informations recueillies  par la Fédération de la formation professionnelle (FFP). Ce qui est le plus étonnant, les salariés étaient les moins intéressés, avec une baisse entre 30 % et 35 % sur un an, contre -25% sur la demande des demandeurs d’emploi et les jeunes qui recherchent une alternance.

Une offre intéressante pour les PME

CPF : près de la moitié des PME envisagent de déployer un plan de formation  en 2015

Cette recrudescence pour suivre une formation durant la crise est due à plusieurs explications, selon la FFP, et surtout les budgets minimes destinés pour la formation au niveau des petites et moyennes entreprises (PME). De ce fait, la formation dans les PME devient ainsi “un angle mort” et “la crise a eu un effet amplificateur”, signale Guillaume Huot, vice-président de la FFP. Ce qui entraîne “un risque de décrochage en matière de compétences dans les PME”, ajoute-t-il.

La FFP a mis en place une proposition spécialement dédiée pour aider les PME. Le but est de mettre en route une aide financière donnée par l’État. D’après Guillaume Huot, ce dispositif est “beaucoup plus simple en termes de visibilité pour un patron de PME, beaucoup plus accessible en termes de déploiement” que les autres déjà lancé par l’État, et surtout le FNE-Formation (l’aide à la formation du Fonds national de l’emploi) pour la formation des salariés qui sont chômage partiel, ou encore Transitions Collectives pour améliorer la reconversion des personnes actifs dont le travail est  menacé. “Ces dispositifs peuvent jouer leur rôle, mais ils sont insuffisants pour régler le problème dans les PME”, estime Guillaume Huot.

Valeur du crédit proposé par le FFP

La Fédération de la formation professionnelle propose l'éligibilité  automatique pour le CPF co-construit avec l'entreprise - Centre Inffo

La valeur financière de cette aide proposée aux PME varie suivant la dimension humaine de l’entreprise. Par exemple :

  • 10.000 euros pour former au moins 10 salariés dans les entreprises de 50 à 150 salariés ;
  • 15.000 euros pour former au moins 15 salariés dans les entreprises de 150 à 250 salariés.

D’après cette base, chaque salarié peut obtenir l’équivalent de 1.000 euros. Selon les calculs de la FFP, grâce à cette aide, 300.000 salariés pourront suivre une formation, pour une valeur totale de 300 millions d’euros. “Seraient éligibles les formations qui répondent à des compétences essentielles pour la transformation de l’entreprise”, ajoute Guillaume Huot.

Meilleure façon pour améliorer le CPF

La Fédération de la Formation Professionnelle (FFP) a changé de nom

La FFP a eu une autre idée permettant de renforcer la formation professionnelle des salariés. Le CPF fait partie de cela, et d’autres correspondent avec ce qui est défini dans le cadre de l’aide pour les PME, c’est-à-dire essayer d’utiliser le CPF à des formations non certifiants, pour accompagner les personnes actives à choisir une formation nécessaire pour la reconversion professionnelle ainsi que pour améliorer ses compétences.

La FFP envisage également d’améliorer le système de Co-investissement sur le CPF. Et ce, en aidant les entreprises à co-construire très facilement un projet de formation pour leurs salariés. De nos jours, un employeur a le droit de déposer les droits CPF de son salarié sur son compte. Cette action n’exige aucune garantie si le salarié va l’utiliser ou pas, pour suivre une formation éligible et intéressante pour la société. Toutefois, avec l’accord de son salarié, un employeur gèrera également son plan de formation co-finançable avec le CPF. Mais valider un tel plan, il faut définir les règles bien claires et toutes les conditions en amont. “Donc pour une PME, c’est inaccessible”, pointe Guillaume Huot. La date limite pour virer ses droits DIF vers son CPF est également un autre moyen proposé par la FFP.

Un changement surtout au niveau des droits CPF

Six mois supplémentaires pour inscrire les droits acquis au titre du Dif  sur son CPF | defi-metiers.fr

Il est bon de savoir que, jusqu’à fin 2014, le DIF était le système qui aidait les personnes actives à suivre des formations continues. Il a été remplacé en 2015 par le CPF. A partir de cette date, les salariés ont pu envoyer leurs anciens droits DIF sur leur CPF. Dès le départ, les salariés étaient informés que cela devait être effectué jusqu'au 31 décembre 2020. Malgré cela, peu de personnes ont pu le faire. Le ministère du Travail a accepté d’allonger le délai de transfert.

Malgré tout ce changement, cela n’a pas suffit au FFP. “C’est un grand scandale qu’on ne puisse pas permettre aux salariés de faire valoir leurs droits dans les temps”, souligne Guillaume Huot. C’est ainsi qu’elle désire tellement aider les salariés pour effectuer ce transfert à tout moment, et pas à une date limitée. Nuage dans ce projet, vu qu’il a déjà donné un délai de six mois supplémentaire, le ministère du Travail explique que cette proposition “n’est pas à l’ordre du jour”.