Le CPF est-il voué à être réformé ?

Actualités

En France, les pouvoirs publics seront appelés à ne plus s’appuyer sur les principes et la gratuité des formations professionnelles avec le CPF. Il faudrait admettre que la formation professionnelle ne sera plus désormais considérable malgré les confirmations des commissions syndicales ad hoc comme les COPANEF et CNEFOP.

6082414_reforme_cpf.jpg

Acceder à votre formation intégralement finançable par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.



Les efforts de l’Etat et des partenaires sociaux pour intégrer la formation et les apprentissages ont été pénalisés par plusieurs réalités comme :

  • la déresponsabilisation des employeurs,
  • la création de stages parkings pour les chômeurs
  • le mirage d’un monde merveilleux et facilité du compte personnel de formation

L’Etat français a mis en œuvre un système de formation professionnelle sans aucune préparation ni réflexion. Le projet se présente comme un simple dispositif prenant en charge des principes éducatifs à hauteur de 24 heures de formation. Pour information, une heure uniquement est financée et finançable avec ce programme de formation publique.

Prêtant la confusion, les pouvoirs publics ont dénoncé la présence d’un intermédiaire au niveau des employeurs et se préparent ainsi à se défaire des OPCA. C'est la fameuse désintermédiation de l’Etat.  À la prochaine réforme, les organismes de formation qui interfèrent entre les connaissances et les travailleurs seront les prochaines victimes des pouvoirs publics.

Tout ceci revient à confirmer que les nombres d’heures de DIF qui n’ont pas été transférées sur les comptes CPF, prouvent que les compteurs comme le CPF, CPA, le CEC, le CET ont occasionné des problèmes sociaux sans aucune solution.

Ceci confirme que durant dix années consécutifs, les salariés du privé, dont spécifiquement les CDI, auront éventuellement cumulé sur leurs compteurs DIF environ 1 milliard d’heures de formation (100 heures en moyenne pour 10 millions de salariés en CDI).

Dans la majorité des cas, ces heures sont restées en 2015 et en 2016 inutilisées par le CPF. Elles seront irrémédiablement et légalement à la fin de l’année 2020. Aucun financement, organisation et même report de ces crédits ne seront plus possibles.

Cette innombrable heure DIF cumulée pendant dix années par les salariés du privé prouve trois faits suivants:

  • Le stockage d'heures de formation sur des compteurs n'apporte strictement aucune valeur ajoutée à nos modèles éducatifs et sociaux ;
  • Le stockage d'heures de formation est au contraire contre-productif, car il procède d'une logique d'épargne irrationnelle et sans logique en termes de formation. A titre d’exemple, les compétences ne se retiennent pas en stock comme des économies.
  • Depuis des années, l’Etat français s’efforce à accumuler ses problèmes éducatifs dans des leurres sociaux et recule dans tous les indicateurs internationaux à savoir, les compétences des adultes comme des jeunes, la compétitivité et l’attractivité du pays.

En bref, l’objectif d’une formation professionnelle se confirme avec une anticipation de l’avenir social et professionnel. Dans tous les cas, il est ainsi nécessaire de devoir restaurer la confiance dans le système social. Une formation professionnelle démontre un principe de distinction pour l’entreprise qui prône pour la formation que pour les salariés qui doivent accepter d’effectuer leur formation durant leur temps libre. Se former annihile tout principe de gratuité ramenant la formation des adultes et la continuation de l'instruction publique.