Le CPF au niveau des professions libérales

Actualités

Tout comme les autres salariés, un employé en tant que profession libérale peut également s’intéresser au fonctionnement du financement de formation continue mise en place par l’État français, ou le CPF.

7105589_cpf_profession_liberale.jpg

Acceder à votre formation intégralement financée par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

Le CPF et les professions libérales 

En France, ce souci est resté depuis longtemps sans réponse malgré les grands efforts de communication auprès de tout travailleur, salarié, d’une profession libérale ou encore indépendante. En fait, tout travailleur peut bénéficier d’un droit à la formation dès qu’il arrive sur le marché du travail et jusqu’à son départ pour la retraite.

Pour information, les salariés travaillant en tant que professions libérales n’ont pu accéder à cet avantage auprès du CPF qu’à partir de 2018. La procédure d’alimentation de leur compte ne  ressemble pas à l’alimentation des autres salariés.

La procédure d’alimentation des CPF – Professions libérales

Si le compte des salariés est alimenté automatiquement chaque année, les salariés en statut de professions libérales doivent s’acquitter chaque année de la contribution annuelle à la formation professionnelle (CFP). Pour information, le CPF est crédité en euros depuis le début de l’année 2019.

Avec ce système de financement, les professionnels libéraux ont ainsi le droit de financer leur formation continue et disposer de l’ensemble des droits qu’il acquiert, même en cas de changement de statut professionnel (chômage, reconversion, difficulté économique…).

Avec leur CPF, ils peuvent également financer les formations, via leur CPF. Il peut s’agir d’un Bilan de Compétences, un accompagnement à la VAE (validation des acquis de l’expérience) ou encore une formation à la création et reprise d’entreprises.

La procédure appliquée pour une demande de prise en charge  

Avec le paiement de la contribution annuelle à la formation professionnelle (CFP), un travailleur indépendant peut bénéficier d’un financement de formation. C’est le Fonds d’Assurance Formation (FAF) qui gère les cas selon la nature de l’activité.

Le cas des professions libérales sont gérés par le Fond Interprofessionnel de Formation des Professionnels Libéraux (FIF-PL). Quant aux professions libérales médicales, c’est le fond d’assurance formation de la profession médicale (FAF-PM) qui s’en occupe.

Pour toute autre situation, il est recommandé de se rendre sur le site internet du Service public pour retrouver votre Fond d’Assurance Formation.

Cette soumission de dossier nécessitera la présentation de l’attestation de paiement du CPF, fourni par l’Urssaf, permettant d’avoir accès à un compte CPF personnel. Pour de plus ample information, il serait nécessaire de se rendre sur le page de l’URSAF. La demande sera ensuite déposée auprès de la FIF-PL ou bien de la FAF-PM en fonction Du statut du demandeur.

La période requise pour l’envoi d’un dossier complet sera de 10 jours calendaires suivant le 1er jour de la formation suivie. Autrement, si le délai n’est pas respecté, le dossier sera automatiquement refusé. Pour la réalisation de plusieurs formations indépendantes, il sera nécessaire de déposer autant de demandes par formation requise. La FIF-PL et la FAF-PM prennent également en charge les frais de formation continue pour les dirigeants mais également pour leurs conjoints. 

L’utilisation des crédits CPF en tant que professionnel libéral

La première condition applicable est la connaissance du montant de l’aide. Ce dernier dépendra du code NAF de chaque profession libérale ainsi que des thèmes de formation retenus par les représentants de chaque profession. Uniquement, les coûts liés à la formation seront pris en charge par le Fond d’Assurance de Formation. Les frais de repas, de transport et d’hébergement engendrés ne seront pas considérés comme pris en charge.

Normalement, les crédits CPF acquis à la suite d’une demande serviront à suivre une formation continue conformément aux catégories suivantes :

  1. Formation de management liée à l’exercice de la fonction de chef d’entreprise
  2.  Formation de conseil et d’accompagnement pour démarrer un projet de création ou de reprise d’entreprise, puis pour assurer un avenir fiable à son entreprise
  3. Bilan de compétences
  4. Formation pour la VAE
  5. Préparation au permis de conduire, l’épreuve théorique et pratique, pour les véhicules légers et lourds;

Cette présentation définit les démarches et informations requises sur les formations continues pour les professions libérales.

Les avantages découlant d’une formation continue en tant que professionnel libéral

Mis à part les multiples avantages, un travailleur ayant le statut de professionnel libéral peut acquérir une formation CPF. Essentiellement, il pourra se former durant tout son parcours professionnel et pourra ainsi s’adapter aux évolutions de son propre secteur d’activité.

Dans un second temps, il aura la possibilité d’accompagner les changements de son organisation en résolvant des problèmes et en enrichissant sa boite à outils de bonnes pratiques grâce à des formations en gestion et management par exemple.

En dernier lieu mais aussi important, cette formation continue lui permettra d’avoir de nouvelles expériences tout en consolidant ses qualifications pour être compétitif sur le marché de travail concurrentiel.