L’éligibilité au CPF d’une formation pour la création d’une entreprise

Actualités

Outre la formation pour bénéficier dorénavant d’un permis de conduire, le CPF a confirmé à ses actifs qu’ils pourront également  suivre une formation pour la création ou la reprise d’entreprise avec le Compte Personnel de Formation.

8324767_creation_entreprise.jpg

Acceder à votre formation intégralement financée par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

Ce qu’il faut savoir sur le dispositif CPF

Depuis le 1er janvier 2015, les droits acquis auprès du DIF ou Droit Individuel de Formation ont été transférés sur le CPF. Ce changement a été effectué suite à la réforme de la formation professionnelle en France.

Contrairement aux dispositions du DIF, les conditions du CPF sont différentes et accompagnent le bénéficiaire durant tout son parcours professionnel. En de termes plus clairs, avec le CPF, le salarié peut cumuler des heures de formation conformément à ses heures de travail et resteront valides même durant les périodes d’inactivité du salarié. Les heures de formation seront enregistrées une fois que l’actif commence son travail et resteront valides  jusqu’au jour de son départ à la retraite. Ce processus permet ainsi de faire bénéficier à un salarié d’un accès plus simplifié à la formation professionnelle.

Les procédures appliquées pour ovtenir une formation

Le DIF a également appliqué la formation à la création d’entreprise, mais la nouvelle réforme a apporté plus d’un changement au niveau des salariés actifs français. Auparavant, avec le DIF, tout salarié devait soumettre un projet de création d’entreprise à l’employeur pour suivre une formation. L’objectif est d’arriver à demander un financement de la formation requise auprès des pouvoirs publics à travers l’employeur. Le cas a changé avec la nouvelle réforme actuellement. Tout salarié actif peut soumettre une demande sans avoir à passer auprès de l’employeur.

Les changements ont pris place également au niveau des dispositifs de financement. Avant le CPF, la formation création d’entreprise n’était financée que si elle était certifiant et avec un diplôme ou un certificat à la fin du stage. Le processus change complètement avec la nouvelle réforme. Si le salarié arrive à faire financer entièrement ou partiellement sa formation par les pouvoirs publics, même si elle ne délivre aucun diplôme ou certification, les conditions changent.

La nouvelle réforme autorise toutes les personnes souhaitant une formation à  la création d’entreprise à une seule condition : la formation souhaitée devra être réalisée avec un organisme de formation référencé auprès de l’ OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agrée).

La formation idéale pour la création d’entreprise

Avant d’aborder une formation de création ou reprise d’entreprises, plusieurs paramètres se confirment auprès du salarié actif. En particulier, il sera nécessaire d’étudier les sujets ci-après :

  •  Les thèmes abordés
  • Les bases de la gestion de projet,
  • Le montage de son propre projet
  • La recherche efficace des financements.

Il faudra savoir que des professionnels et experts viendront porter assistance aux demandeurs de formation. Ils agiront dans ce sens avec des conseils personnalisés. Un échange des expériences se fera également.
L’objectif final sera de positiver le projet de création d’entreprises dans les meilleures conditions possibles et qu’il soit pérennes. Une telle formation permettra aux salariés intéressés d’éviter certains pièges et certaines difficultés que d’autres ont déjà expérimentées.