L’académie en ligne vous donne accès à un éventail de formations professionnelles certifiantes financables par le CPF.

Développez vos compétences de demain.

Le formulaire ci-contre vous guidera pour avancer sur votre projet de formation et vous permettra aussi de le mettre en place rapidement.

Acceder à votre formation intégralement financée par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

L’Académie en ligne, service Français agrémenté Qualiopi vous propose un panel de formations professionnelles accessibles à tout public actif et généralement finançables via moncompteformation.gouv.

Les nombreuses formations proposées permettent d’apprendre ou se mettre à niveau dans le domaine de votre choix. Les divers apprentissages réalisés de façons ludiques et avec pédagogies conviennent à tous les niveaux de difficultés.

Ces formations permettent de vous adapter aux différentes évolutions dans tous les secteurs d’activités mais aussi vous conforter dans un secteur professionnel que vous aurez sélectionné. Notre mission est de vous aider à découvrir vos droits et vous accompagner jusqu’à l’obtention de vos certifications souhaitées, reconnues par l’état et surtout utiles à votre carrière.

2184893_accord_cadre.jpg

L’accord-cadre des partenaires sur la formation

Actualités

Un accord-cadre national interprofessionnel sur la formation a été conjointement établi avec le Patronat et syndicats en France. L’objectif est la reprise de certains dispositifs et la réorientation d’une partie du financement vers les entreprises. En bref, l’accord précède les négociations thématiques qui seront discutées avant fin juin 2022.

En quoi consiste cet accord ?

Réformer le CPF, booster l'alternance... ce que prévoit l'accord-cadre des  partenaires sociaux sur la formation | ANTELIS

Ces discussions se porteront sur sept points aboutissant à des accords beaucoup plus contraignants ainsi qu’à des propositions plus précises. Les résultats ont été signés par les organisations représentatives après plusieurs séances de discussions et de négociation. Spécifiquement, la CFDT, la Force ouvrière et la CFTC ont favorablement accepté cet accord. Toutefois, il faudra noter que de nombreuses propositions émises par cette dernière organisation syndicale n'ont pas été retenues dans le texte final. De son côté, la CFE-CGC n’a pas encore prononcé sa décision si, par ailleurs, la CGT ne devait pas le signer. Le texte a revisionné la loi "Avenir professionnel" du 5 septembre 2018 qui a été adoptée, sans tenir compte de l'accord négocié par les partenaires sociaux en 2017.

Les premières constatations confirment que les résultats de ces actions ne se matérialiseront pas avant la fin du quinquennat. Mais cet accord-cadre se présente comme des dispositions politiques. En France, c'est la première fois qu'un texte sera remis à un futur gouvernement. Ce dernier pourrait éventuellement détourner le projet en décidant ainsi les mesures retenues. D’autre part, le gouvernement actuel peut directement capitaliser les mesures et s’en accaparer dans le cadre de la campagne présidentielle.

Des offres pour faciliter l'utilisation du CPF

Comment reporter mes droits du DIF sur mon compte CPF ?

Les préoccupations actuelles résident actuellement sur le besoin de recentrer le Compte personnel de Formation sur les particularités de parcours professionnel. Actuellement, certains constats confirment que le CPF est librement utilisé par les salariés actifs. Le bilan a fait constater le mauvais usage des fonds disponibles. Pour le Directeur du MEDEF, les financements ont été apportés pour des formations peu productives en termes de compétences et d'employabilité. L’objectif de développement des compétences professionnelles n’est pas atteint à cause d’un manque d’assistance aux entreprises et les salariés actifs.

Les constatations confirment également que les financements supplémentaires ou abondements par les entreprises se développent, mais restent peu connues et difficiles à mettre en œuvre. Parmi tous les partenaires financiers du CPF, la CGT sera probablement la seule à ne pas signer l'accord. Les partenaires sociaux proposent de lancer une expérimentation sur le site mon compte formation. Ce projet se rapportera à l’achat d’une formation. L’objectif est de disposer une certification hors répertoire national des certifications professionnelles avec la validation d'un conseiller en évolution professionnelle (CEP). Les procédures d’abondement seront simplifiées pour les entreprises et les branches, via mon compte formation.

Quels systèmes adoptées pour renforcer le recours à l'alternance ?

Conformément à l’accord-cadre stipulé, les partenaires sociaux réclament également sur l'alternance. Ce principe démontre trois intérêts prioritaires :

 - L’amélioration des dispositifs d'orientation vers l'apprentissage,

- Le renforcement de l'accompagnement des jeunes,

- Le soutien apporté à l'innovation pédagogique des Centres de Formation des Apprentis.

Réforme de la formation : la transformation de l'alternance - RHEXIS

À titre d’exemple, dans chaque région, l'utilisation des heures dédiées à la connaissance des métiers et à l'orientation au collège et au lycée devra être utilisée d’une façon commune. Ce système permettra aux entreprises de se rapprocher des établissements scolaires et de présenter leurs métiers. Il s’avère également nécessaire d’harmoniser les aides accordées aux entreprises pour l'embauche de jeunes en contrats d'apprentissage ou de professionnalisation. La bonne utilisation des fonds du Plan d'Investissement dans les Compétences (PIC) figure également parmi les préoccupations enregistrées.

À cet effet, le Medef estime qu'une partie sert à former les chômeurs. Pour eux, ce financement relève plutôt de la solidarité au détriment des salariés actifs. Le Patronat insiste sur le fait que les moyens dégagés devraient être axés vers les entreprises de 50 à 300 salariés. En effet, depuis 2018, ces entreprises doivent autofinancer leur plan de développement des compétences sans bénéficier des fonds mutualisés. Par ailleurs, France Compétences, qui représente l'organisme régulateur chargé de redistribuer l'argent de la formation, est un grand projet. La majorité des partenaires sociaux réclame de disposer auprès de cet organisme, de plus de voix. Pour ces derniers, le fait d’avoir participé à la signature d’un accord-cadre plaide en leur faveur. La mode de gestion et de décision pour traiter les accords est toujours des objets de discussion sur la formation.

Le MEDEF estime que ces problèmes demandent toujours leur participation pour arriver à émettre toute négociation. Par ailleurs, il faudrait confirmer que le nouveau gouvernement à l’issue des présidentielles et législatives de 2022, disposera d’un accord signé par les partenaires sociaux.