Formations humanitaires courtes éligibles CPF

Actualités

Se lancer dans le secteur humanitaire exige tout aussi de la volonté, des compétences médicales, mais également des connaissances logistique et linguistique. Il n’est aucunement facile de se reconvertir dans l’aide humanitaire si ces points ne sont pas confirmés.

2727661_aide_humanitaire.jpg

Acceder à votre formation intégralement finançable par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

Un organisme de formation vient de bénéficier de la certification ISQ, délivrée par l’OPQF, lui permettant d’offrir des formations humanitaires éligibles au CPF (Compte Personnel de Formation). Il ambitionne entre autres la certification pour son programme d’insertion de jeunes en difficulté par l’action humanitaire.

Quels types de formations suivre pour travailler au sein d’une ONG ?

Avant de se pencher sur une formation, il est primordial de voir le genre d’ONG qui vous captive. En effet, suivant leurs domaines d’intervention et leurs actions, les ONG prospectent des expertises bien définies. Il faut ainsi prendre des informations concernant leurs besoins et leurs attentes. Cela vous aidera à choisir au mieux votre parcours de formation.

On peut ainsi trouver des organismes spécialisés dans l’aide d’urgence (catastrophe naturelle, catastrophe industrielle, conflits et guerres, etc.) ou ayant des projets de développement à plus long terme. Ils travaillent dans différents grands domaines :

  • La santé : pour les médecins, infirmiers, sages-femmes, nutritionnistes, etc.
  • L’éducation : pour les enseignants, éducateurs, formateurs d’enseignants, etc.
  • L’agriculture et la protection de la nature : pour les ingénieurs agronomes, vétérinaires, scientifiques, etc.
  • L’ingénierie, la construction et les transports : pour les ingénieurs construction, ingénieurs hydrauliques, chefs de chantier, spécialistes de l’énergie, mécaniciens, etc.

Cette liste est une façon pour avoir une petite idée des métiers les plus demandés au sein des ONG. Mais ce n’est pas tout. Il ne faut pas être bloqué si vous n’êtes ni médecin ni ingénieur. En effet, les ONG ont aussi besoin de profils plus classiques tels que pour la finance, en RH, en communication, spécialistes du droit, de la logistique, de la coordination de projets, de la collecte de fonds, etc. Mais, quel que soit votre objectif, il est recommandé de suivre une formation spécifique, facilitant par conséquent l’obtention d’un bon contrat.

L’éligibilité CPF du catalogue de formations


La réforme de la formation professionnelle et le passage du DIF (Droit Individuel à la Formation) au CPF (Compte Personnel de Formation) ont entrainé un grand changement au niveau de l’accès à la formation continue des salariés, et ainsi à la reconversion des personnes actives vers les métiers de l’action humanitaire.

Ce centre de formation, leader parmi les organismes œuvrant dans la formation humanitaire en région parisienne, y répond en décrochant la certification ISQ, délivrée par l’OPQF. Après cette validation sur son aptitude à concevoir et proposer des formations professionnelles de qualité, l’équipe a une nouvelle objectif, qui est de bénéficier d’une certification de ses formations permettant d’intégrer ces derniers dans le catalogue de formations éligibles du CPF.

D’ores et déjà, les différents centres de formation existants ont constaté que la certification ISQ a un effet positif sur la prise en charge de ses formations humanitaires par le Pôle Emploi ou par les organismes financeurs d’un CIF (Congé Individuel de Formation).

Nouvelle victoire pour la réintégration de jeunes par l’action humanitaire


La deuxième promotion du programme « Opérateur Technico-Logistique de Coopération » (OTELCO) a eu beaucoup de succès. En effet, après sa première édition en 2014 avec un taux de participation de 100%, 14 jeunes franciliens qui échouaient souvent à l’école ont pu finir leur stage dans un pays en voie de développement. Le but était de leur présenter un nouveau métier à partir d’une action porteuse de sens de l’action humanitaire : logistique, gestion de l’eau, accès à l’énergie, BTP, social.

Lancé par l’I.C.I en partenariat avec la Mission Locale de Sénart (Seine et Marne) et cofinancé par le Conseil Régional Île-de-France, le programme OTELCO a pour objectif d’aider les jeunes vers le monde de l’emploi lors d’une formation pré qualifiante.

Préparer durant 3 mois, une formation en France et un stage de pratique de 2 mois dans un pays en voie de développement (Madagascar, Sénégal, Inde) dans un centre d’aide partenaire, ces jeunes sont présentement dirigés vers des contrats d’alternance, de professionnalisation ou d’apprentissage dans des entreprises partenaires de l’I.C.I, ou vers des formations initiales.