Effet de la pandémie sur les formations

Management

La pandémie et ses conséquences ont influé la majorité des Français. En réactivant les circonstances et les problèmes apportés par le coronavirus, un regain d’intérêt pour une formation effective renaît. Les réalités confirment que depuis la fin du mois d’avril 2020, des millions d’inscriptions à des formations CPF sont validés chaque semaine.

4073516_covid.jpg

Acceder à votre formation intégralement financée par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

Des centaines de milliers de personnes se tournent vers la formation

Webinaire - [COVID-19] FNE-Formation, parcours VAE, CPF... - Centre Inffo

L’établissement de la liste des événements les plus marquants comme la remise en question, introspections, chômages partiels, fermetures d’établissements permet de se focaliser vers des points positifs. Pour regagner du terrain sur le plan de l’estime de soi, la majorité des salariés actifs n’ont pas hésité à se recommander auprès de leur CPF pour changer de voie professionnelle.

Le ministère du Travail a confirmé ainsi la quantité estimable de validation d’inscription à une formation éligible CPF.

Une séance de formation renforcé

Le récent renforcement du CPF a attiré beaucoup d’intéressés. En effet, tout comme les employés, les employeurs peuvent désormais créditer les comptes de leurs salariés. Pôle Emploi gère la même procédure pour aider les chômeurs qui ne disposent pas d’assez de crédits CPF pour financer leur formation. Dernièrement en Mars, l’accès à la formation avait été rigoureusement freiné à cause de la fermeture de formation et surtout à cause de la pandémie.

Lors de cette période, moins de 7000 dossiers uniquement ont été validés par le CPF. Les hauts responsables du CPF ont alors encouragé les Français mis au chômage partiel, à profiter de cette période d’inaction pour se former. Considérant le grand nombre des adeptes à cette idée lancée, la communication a été vraiment efficace. Pour se conformer également au processus lancé, le ministère du Travail a décidé de reporter de six mois l’échéance du transfert des DIF vers le CPF. Désormais, le transfert a été reporté vers la fin du mois de juin 2021.

L’application des crédits en euros plutôt qu’en heure et la transition collective.

Les entreprises intègrent doucement le compte personnel de formation à leur  stratégie de développement des compétences

Une autre raison peut expliquer cet élan vers la formation : des crédits CPF en euros plutôt qu’en heures. Une manière de rendre ce dispositif plus concret et plus parlant. Dorénavant, un salarié à temps plein voit son CPF fructifier de 500 euros chaque année par la Caisse des dépôts et de 800 euros s’il est peu qualifié. Ce dispositif permet de toucher des personnes qui ne se tournent pas naturellement vers la formation.

Pour démocratiser cet accès à la formation, l’application « Mon compte formation » a été créée fin novembre 2019, non sans succès puisqu’elle a déjà été téléchargée 1,7 million de fois. L’engouement général pour la formation s’est confirmé avec le nouveau processus. Il s’agit de créditer le compte de formation en Euros plutôt qu’en heures. Les prévisions de faire évoluer le CPF de transition professionnelle vers une nouvelle dénomination comme la « Transition collective » ont été remarquables. La « Transition collective » s’adresse à des salariés dont les emplois sont menacés. Ces employés visent une formation sur un métier porteur localement, sans donner une importance au domaine ou la branche disponible. Auparavant le changement des métiers et restants dans la même branche est plutôt limité. Les salariés pouvaient choisir des formations en vue d’une reconversion professionnelle.

Appel à manifestation d’intérêt lancé par le ministère

Droits à la formation : changer de vie en trois clics

Dernièrement, le ministère du Travail a lancé un appel à « manifestation d’intérêt » pour identifier les territoires souhaitant tester ce dispositif. Un dossier est mis à la disposition des futures parties prenantes du projet.

À cet effet, les collectivités, les entreprises, les organismes de formation peuvent répondre à l’appel. Ils doivent ainsi remplir un dossier en renseignant les problématiques rencontrées et les solutions envisagées avant une date précise. Des dispositifs qui devraient inciter encore plus de Français à se tourner vers la formation professionnelle.