Devenir ambulancier ou brancardier

Actualités

Pour confirmer une reconversion professionnelle au métier de brancardier, de multiples qualités sont nécessaires. A priori, cet emploi nécessite un grand amour pour ses semblables pour s’en occuper. Disposer des caractères rassurants tout en étant prévenant et doux qualifie un vrai brancardier. Une motivation exceptionnelle s’accomplira pour pouvoir donner des vives réactions à une personne et à tout moment. Mais en premier lieu, le métier de brancardier demande naturellement une bonne condition physique et une santé exemplaire. Par ailleurs, disposer d’une force morale et d’une grande empathie présente un véritable atout pour le brancardier.

1884250_brancardier.jpg

Acceder à votre formation intégralement financée par le CPF

Grâce au CPF, vous pouvez bénéficier d’une allocation en euros pour la dépenser dans une formation professionnelle certifiante 100% GRATUITE !.

Inscription rapide

(Gratuit et sans engagement)


En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être recontacté pour votre formation 100% gratuite.

Les bases du métier d’un bon brancardier

Devenir brancardier est l’assurance d’exercer un métier passionnant et essentiel. Le travail consiste à transporter les patients dans l’enceinte des hôpitaux, à l’inverse des ambulanciers qui, eux, le font à l’extérieur. Le brancardier est un des éléments clefs du personnel d’un établissement hospitalier. En effet, son métier assure la bonne circulation et une excellente prise en charge des patients.

Le brancardier est censé être le chargé de l’accueil et assure les déplacements des malades dans un centre de santé. Il va emmener les patients entre la consultation, la radiologie, le bloc opératoire, sa chambre… En d’autres termes, le brancardier collaborera totalement avec les autres professionnels comme les ambulanciers, les pompiers et le personnel soignant.

Son principale responsabilité est de conduire de manière souple et rapide les patients. En même temps, il transmettra les informations sur leurs cas ainsi que leurs dossiers médicaux. Il se chargera également du déplacement des personnes impotentes, aussi bien en fauteuil roulant qu’en brancard ou via leur lit directement. Ces déplacements détiennent une responsabilité permanente et très importante en demandant à la fois, rigueur, rapidité, mais aussi confort et sécurité.

Responsabilité à assimiler

Le brancardier reçoit également les formations aux premiers secours. Il va transmettre les prélèvements biologiques et travailler selon un planning établi ou dans l’urgence si nécessaire. Des fois, il sera appelé à transporter des corps à la morgue. Malgré tout, c’est un métier qui recrute beaucoup.

Les principales responsabilités d’un brancardier sont les suivantes :

  • La gestion des patients dès leur entrée au niveau du centre hospitalier. Il sera appelé à aider les personnes pour s’installer sur les chariots brancards, les fauteuils, etc. Dans le cas où le patient présente beaucoup de difficultés pour ce point, le brancardier devra porter et déplacer lui-même le malade.
  • Application des gestes de premiers secours en cas de difficulté majeure
  • Entretien du matériel hospitalier se rapportant à la manutention
  • Déplacement des dossiers et affaires personnels des malades  
  • Transmission des prélèvements des patients vers les laboratoires d’analyse et assurer le retour des résultats.
  • Gestion du suivi administratif du centre hospitalier

Les qualités et les compétences requises

De très nombreuses qualités surtout relationnelles conditionnent le métier de brancardier. A titre d’information, il faudrait a priori, les suivantes : 

  • Une très bonne condition physique et une excellente santé seront requises pour assurer le déplacement des malades qui peuvent être corpulents. Par ailleurs, le stress, les horaires décalés par rapport aux autres heures de travail, les réveils parfois très matinaux, les soirées de permanence, la station debout prolongée seront les quotidiens d’un brancardier.
  • L’empathie pour comprendre les humeurs et les douleurs des malades ;
  • La bonne maîtrise des techniques utilisées pour aider au maximum les patients ;
  • Une grande force morale pour résister au stress et pour parvenir à comprendre l’état des malades.
  • De la rigueur. Pour assurer que la vie des patients est entre ses mains et qu’il doit assurer également la transmission des documents médicaux pour chaque malade.
  • Disposer d’une nature rassurante et gentille. Le brancardier est la première personne qui doit rassurer les malades. Ces derniers sont dans la plupart du temps, dans des conditions inconfortables avant d’entrer dans un bloc opératoire ou de rencontrer un médecin.
  • En bref, sans qu’on le confirme souvent, le brancardier est donc là pour apaiser les craintes. 

La présentation des diplômes pour le recrutement

Pour devenir brancardier, aucun diplôme n’est obligatoire. Les techniques s’apprennent avec les pratiques. De multiples centres hospitaliers forment sur le tas les nouveaux postulants au métier de brancardier. Néanmoins, il faudra obligatoirement posséder l’AFGSU1 ou l’Attestation de Formation aux Gestes et aux Soins d’Urgence niveau 1 ou le PCS1 ou la Prévention et secours civiques de niveau 1.

Par ailleurs, les postulants devront détenir et dans les mêmes conditions, l’aptitude physique au port des charges. 

AFGSU1 (Attestation de Formation aux Gestes et aux Soins d’Urgence niveau 1)

Cette attestation démontre que l’apprenant maîtrise les connaissances de prise en charge d’un cas d’urgence médicale. Il pourra ainsi, donner les premiers soins en attendant l’intervention des services de secours. La formation démontre également, les gestes de premiers secours ainsi que les règles d’hygiène.

Cette attestation est accessible aux personnels des établissements sanitaires et médicaux-sociaux.

PCS1 (Prévention et secours civiques de niveau 1) 

Au terme de la formation en une journée sur les gestes des premiers secours, une attestation ou le PCS1 est délivré aux apprenants. Ce sont les sapeurs-pompiers, la Protection civile ou bien encore la Croix rouge qui dispensent cette courte formation.

Le brancardier dispose d’une belle perspective de carrière devant lui. En effet, avec quelques années d’expérience, il pourra postuler aux examens pour devenir aide-soignant ou encore d’ambulancier ou d’agent de service mortuaire.

Dernières actualités

Recherche

Catégories

  • Actualités [574]
  • Management [58]
  • Langues étrangères [16]
  • Informatique [5]
  • Bureautique [4]
  • Création d'entreprise [3]
  • PAO [2]